Je ne sais pas si vous avez déjà tenté des rimes en « ius », à part en écrire un laïus et vous dire que cette pensée ne sert à rien, autant pisser dans un stradivarius… L’actualité est riche, trop riche, entre vouloir parler de la gifle de M.Valls que l’on accepte, ou  pas, mais que l’on tolère tellement le « moi Président, je souhaite une France apaisée… » Au bord de la crise de nerf… Une gifle méritée ? Elle expose un malaise ressenti par ces millions de français se sentant délaisser devant l’application du 49.3, des mensonges du chômage… et j’en passe… Finalement que doit-on retenir ? Les français jugent M.Valls présidentiables ? Encore un point de vu de sondeurs… Demain soir se termine le règne d’un président drôle et brillant… Je parle du départ de B.Obama, qui semble laisser l’Amérique orpheline devant l’arrivée et la montée en puissance d’un état business souhaitant donner des leçons au monde actuel. Tout cela vous laisse-t-il de glace ? Je ne sais pas, en tout cas, il y en a un qui fascine autant qu’il inquiète… Le sort d’Emmanuel Macron est entre ses mains, une sorte de fascination à la S.Royale de 2007 dont chacun souhaite se revendiquer… Qui tire les ficelles de cette forte poussée… Ne faut-il pas craindre que les éléphants d’hier ne redeviennent les éléphants de demain devant la mise en place d’un nouveau mouvement social-démocrate… En attendant, Emmanuel, le pays recherche ardemment son Caius Marius…

coffee-again

Advertisements