toute ressemblance avec la réalité serait purement fortuite…

Le moins que l’on puisse dire sur la politique en ce moment, c’est que les français en raffolent ! Une vraie série à l’américaine digne des Feux de l’amour… La semaine dernière encore, Manuel d’origine espagnole déjeunait avec François son idole en lui disant que même avec toutes ses casseroles, il pouvait rester au capitole. Le Foll, lui, faisant toujours le mariole dans son poste de porte-parole remuait ciel et terres agricoles pour trouver des voix à François qui s’isole. Au château, la fin de règne se fait sentir, on picole, on survole les dossiers en mangeant créole, pensant que Christiane pourrait se présenter à la primaire… Soudain, rien ne va plus, François dégringole. Après un discours de 10 minutes, ne sachant plus s’il doit y aller ou pas, il nous évoque son dépôt de bilan. Ayant une once de lucidité, il se dit « j’ai le pactole, je file à l’anglaise avec ma Julie m’acheter des terres viticoles ». Voilà, Manuel lui vole la vedette, lui, qui lui avait affirmé qu’il n’irait pas…. Manuel taille aussi Emmanuel et aimerait bien lui donner quelques torgnoles… Cette primaire sent la vérole…. Aujourd’hui, Manuel, tu t’es trompé, tu circules en bagnole avec des plaques impairs… Les règles, à croire qu’on les imposent que pour les mongoles…  Dans le prochain épisode, Manuel s’affole, attrapant la rubéole devant la montée en puissance de Manu. Najat s’étripe avec Marisol pour prendre le titre de Première cabriole…

Bonne fête maman, je sais que tu aimes ces romans d’histoires sans paroles…

cafe-6-dec

Advertisements