J’aimerai vous planter le décor, mais en ai-je vraiment l’envie… Vous parler de la Turquie à qui l’on coupe la tête des majors, et dont l’Europe compte le score, ou du tour de France qui colore les routes de l’hexagone… Je ne sais pas… Je déplore qu’hier encore, après le partage d’un article de l’assemblée nationale, l’on m’accuse de pétainiste !  Je pourrais clore le sujet, la personne se reconnaitra, mais je t’ignore et j’en déplore. Il est bien compliqué de s’exprimer ces derniers temps, preuve que chaque mot, phrase n’est pas toujours indolore. Il est loin le trésor de la langue française ou l’on pouvait s’exprimer sans arrière-pensée dans ce que l’on nommait la LIBERTE…

martine

Advertisements