Je ne sais pas si vous avez vu ce mélodrame de Pagnol en 31, mais l’actualité y ressemble…Vous aurez certainement vu l’émission de L.Ruquier, celle ou un certain parvenu évoque des sujets des plus biscornus… Parler d’un livre sur l’exigence, n’est-ce pas un tantinet superflus ? De cette déchéance de nationalité sur des hommes déchus… Je trouve ça des plus malvenus… En ce moment, chacun y va de ses confessions, à croire que nous n’avons pas reçu les prospectus littéraires de cette année 2016. Pourtant, N.Sarkozy, JF Coppé, M.Valls, sont dans le même autobus, de même cursus bravant le refus des urnes mais disposant de tout ce tonus pour braver ce numerus clausus de 2017… F.Hollande, lui, se sent bien seul du haut de son tumulus. En attendant le pouvoir absolu, il pourra toujours penser à M.Tournier, relire le Roi des Aulnes ou faire un refus, un refus de baisser les bras, priant Venus de lui venir en aide pour que le chômage devienne un jour un intrus… Au café, le drame de Marius est inscrit dans un autre menu, car au-delà de cette politique ambiguë, des sous-entendus le sont maintenant pour le tennis mondial! Quel monde de tordus…

IMG_7750

 

Advertisements