Tags

,

Il fait déjà une chaleur bestiale, autant vous dire que prendre un café n’est pas primordial ce matin… La canicule fait son éditorial dans cette ambiance glaciale d’attentats et de taxis ayant cette attitude peu conviviale, laissant derrière elle, un premier grand père digne d’être inscrit sur un mémorial. Charles Pasqua n’est plus, il restera cet homme jovial, pas toujours génial, mais un vrai provincial. Alors que j’écoute T.Piketty à la matinale, Martial me ressert un café et ça, c’est plutôt commercial…

photo

Advertisements