Dans l’antiquité, la chaleur de juin provoquait la virilité des hommes et la timidité des femmes devant tant de légèreté. Mais voilà, plus de beauté ni de volupté. Le soleil s’est eclipsé comme par necessité. Une certaine opacité… Alors brouetté dans une telle fécondité, il n’y a plus que sous l’effet d’une dictée que l’on peut citer “Y a t’il encore un été”… Au café, papa me demande si je n’ai rien oublié! C’est avec fierté que je te souhaite une bonne fête papa

image