La gauche a bien mal appréhendé ces (ses) élections. A force de bavarder, de faire déborder un verre déjà trop plein, nous sommes tous d’accord pour dire que vous vous êtes sabordés, en gros : vous vous êtes ramassés une bonne branlée… Alors arrêtez de nous bombarder de textes, de lois décidées à nous brider… Avant de vous accouder pour penser à une prochaine ligne de conduite, n’essayez pas de vous dissuader que tout va bien, de vous évader derrière des explications radioguidées… En attendant, je suis vidé, un peu cafardé par le départ de ma petite sœur dans un pays complètement débridé. A défaut de parler d’Amédée, ça me permet de garder cette pensée pour toi. Carine, ne sois pas trop vite déborder et éclate toi, je sais que Chaton sera là pour t’aider.

photo (67)

Advertisements